Inspirations Meubler son esprit

Quand l'héritage sublime la cuisine

Elles ont été les tendances d’hier et voilà qu’elles deviennent les tendances d’aujourd’hui. Comme la mode, les styles de cuisine évoluent avec le temps, avec les gens, toujours en mouvement. Elles reviennent en se renouvelant, hymne aux sources, hommage aux traditions... 

À contre-courant de la croissance de l’éphémère et du jetable, notre société est en quête d’enracinement, de vrai. Nous sommes à la recherche de solutions pour ralentir notre rythme et s’offrir une meilleure qualité de vie.

Le Slow Design

Prenant son nom du mouvement Slow Food, le Slow Design vise une approche plus approfondie, calme et intuitive pour la conception de la maison. Cette démarche de conception démocratique et holistique vise à créer des solutions adaptées au bien-être des gens et de la planète et ce pour le long terme. À cette fin, le Slow Design célèbre aussi la diversité et le fait local qui ajoutent de la richesse et de la vie.

Dans la cuisine cela se traduit en un espace incluant un plan de travail efficace, de bonnes surfaces de travail et un rangement adéquat. Des matériaux nobles et durables limitant l’empreinte écologique sont privilégiés. Le Slow Design dans la cuisine promouvoit aussi des solutions efficaces et distinctes s’adaptant selon les besoins. Une cuisine pratique, indémodable et confortable...qui vieillit bien!

Retour dans le passé

Pour mieux comprendre notre relation actuelle avec les cuisines et trouver des moyens de les améliorer, nous nous sommes tournés vers le passé pour trouver idées et inspirations. 

La cuisine d’autrefois souvent appelée la cuisine victorienne comportait des sections de travail en bloc, des zones destinées à des tâches spécifiques sans lien entre elles. En plein centre on y retrouvait une grande table en bois massif servant à la préparation et au service des repas. Un espace convivial où il faisait bon s’y rassembler. 



La cuisine d'autrefois.

Tant qu’à elle la cuisine moderne est composée de matériaux plus contemporains, de rangements dissimulés et des électroménagers à haute performance. Un espace adapté à la réalité d’aujourd’hui, mariant ergonomie et haute technologie. 

À travers nos recherches, nous avons décelé 4 principales différences entre la cuisine d’hier et celle d’aujourd’hui :

1. Fermée ou ouverte

Une des principales différences entre la cuisine moderne et victorienne est l’orientation. La cuisine victorienne était très rudimentaire, petite et fermée sur les autres pièces de la maison. Un évier, un poêle et quelques meubles de rangement composaient le périmètre extérieur de la pièce. Au centre, on retrouvait une grande table et c’est autour de cette dernière que les actions du cuisinier étaient concentrées; le coeur de la cuisine.

Aujourd’hui, la cuisine est ouverte sur le reste de la maison. Cette ouverture permet une communication harmonieuse entre les pièces et souvent un accès vers la cours arrière. Les armoires et une multitude d’appareils ménagers sont disposées le long du périmètre extérieur et permettent au cuisinier de se déplacer et de travailler à l’intérieur de ces zones, laissant plus d’espace pour circuler.

2. Meublée ou encastrée

L’absence d’armoires encastrées est une autre différence de la cuisine d’hier comparée à celle d’aujourd’hui. Autrefois, la cuisine était meublée. L’ameublement était autoportant, mobile et composé de tables robustes, d’armoires de rangement, d’étagères ouvertes et de crochets au mur. De nos jours, les cuisines comportent des armoires encastrées sur mesure et permettent de camoufler tiroirs et accessoires derrière des portes.


Meuble autoportant.

3. Improvisée ou planifiée

Dans le passé, l’aménagement des espaces de travail n’était pas planifié et on s’afférait, souvent plusieurs autour de la table, à éplucher, couper, nettoyer, etc. L’arrivée de la cuisine moderne a suscité une réflexion centrée sur les besoins fonctionnels et sur l’ergonomie. Dans la planification de la cuisine moderne, les tâches sont regroupées et tous les accessoires nécessaires sont à portés de main.

La cuisine d' Anne aux pignons verts

La cuisine d' Anne aux pignons verts

4. Bois ou stratifiée

Les meubles de la cuisine d’autrefois étaient construits en bois massif. Un assemblage en tenon et mortaise, une technique utilisée dans l’ébénisterie traditionnelle, offrait une solidité à toute épreuve.             

Tenon & Mortaise

Queue d'aronde

L’industrialisation a donné naissance à d’autres types de matériaux de construction qui sont utilisés aujourd’hui dans la cuisine moderne; la mélamine et le stratifié ne sont que quelques exemples. Ces nouveaux matériaux sont faciles à utiliser et ont plusieurs avantages mais, certains disent, qu’ils n’ont pas le charme et la durabilité du bois massif.

À notre avis, la cuisine d'aujourd'hui, bien que très fonctionnelle et hyper efficace à plusieurs niveaux, a perdu un peu de son âme...de son je ne sais quoi en cours de route. De nos jours, les cuisines ont tendance à être complètement intégrées, presque invisibles, leur allure est celle d'une perfection sans tache. Il y a assurément des avantages, mais, selon nous, il y a quelque chose de fascinant et d'irrésistible dans les cuisines d'autrefois que les éclatantes cuisines d’aujourd’hui ont perdu de vue. Même si elles sont imparfaites, les anciennes cuisines dégagent un sentiment de confort et de convivialité. Un espace purement fonctionnel parfaitement imparfait. Un espace où les stations de travail sont plus flexibles et peuvent être déplacées selon des besoins spécifiques. Un espace où l’on prend le temps de...prendre notre temps.

Mais comment transposer l’atmosphère et l’essence d’une cuisine d’époque sans renoncer aux améliorations créées par la technologie moderne...tout en appliquant les principes du Slow Design?
C’est là que réside le défi qui nous passionne tous et c'est exactement ce que coquo s'efforce d'accomplir.

La cuisine modulaire à l’épreuve du temps

En repensant la cuisine, en zone, en bloc, comme dans la cuisine victorienne, il nous est possible de bâtir un espace adapté et personnalisé à nos besoins. L’intégration d’un ou de plusieurs blocs de manière plus judicieuse, moins formelle, permet à la cuisine de prendre forme. Ce type de cuisine en bloc appelée aujourd’hui cuisine modulaire permet de marier styles et matériaux et nous offre la possibilité d’évoluer au fil des ans. 

Privilégiant aussi des matériaux durables comme le bois massif et l’acier ainsi que des techniques d’assemblage traditionnelles, la nouvelle cuisine modulaire n’a rien à envier aux antiquités. Son design contemporain et intemporel lui permet de faire son entrée dans notre habitat, en douceur et en chaleur tout en répondant aux standards de la vie moderne. 

C’est une cuisine modulaire réinventée, modernisée, adaptée à la vie d’aujourd’hui et à celle de demain qui reprend racine au coeur de nos maisons. Une cuisine multi-vies, multi-fonctions, multi-générations qui s’ouvre à nous, pour nous. 

Les meubles et la nourriture sont des façons dont les gens définissent leur attitude envers la vie. Ils vont acheter de meilleures choses s'ils leur sont offertes.

Sir Terence Conran

C’est un peu, la devise qui a inspirée la démarche créative derrière coquo. Ce besoin de créer des cuisines liées à nos valeurs; avec plus de sensibilité au fait main, à l’art de bâti. Cette idée d’offrir des solutions d’ameublement pratique, authentique, fait de bois massif et matériaux de haute qualité.

Des standards modernes pour des temps modernes; un clin d'œil respectueux au passé.

Pour en savoir plus sur notre démarche créative, découvrez l’histoire de coquo.

Voici une suggestion pour approfondir vos connaissances sur le design de la cuisine moderne : Juliet Kinchin; Aidan O’Connor, 2011, Counter Space: Design and the Modern Kitchen, New York, The Museum Of Modern Art, 88p.